Beaucoup de gens qui partent à l’étranger sont jeunes et sans enfants. Ce n’est pas notre cas : nous avons plus de 30 ans et 2 filles de 6 et 4 ans.
Quand on a parlé de notre futur départ, les conversations se sont souvent très vite concentrées sur les enfants.
La première réaction est pratiquement toujours la même :
-C’est formidable pour vos enfants, en plus elles vont être bilingues c’est génial.
Pour nous aussi, cette année à l’étranger va être l’occasion de parfaire notre anglais, mais ce qui impressionne tout le monde c’est vraiment le fait que les filles apprennent l’anglais en étant aussi jeunes.
Paradoxalement la deuxième réaction est très souvent :
-Vous avez trouvé une école française sur place ?
C’est quand même étrange cet attachement à l’enseignement français, non ?
Il se trouve qu’en Nouvelle Zélande, il n’y a pas d’école française faisant partie du réseau de l’AEFE.  Donc les filles sont inscrites dans des établissements néo-zélandais. Mais le sujet école fera l’objet d’un billet à lui tout seul, j’y reviendrais.

Et la réaction des enfants ?
Aborder le sujet avec les enfants n’a pas été évident. Ça fait un moment que nous envisageons ce départ et nous avons connu des déceptions. C’est difficile de parler de tout ça sans avoir de certitudes.
Nous avons abordé le sujet petit à petit et jusqu’à présent notre futur départ n’a pas l’air de beaucoup les perturber. Elles en parlent avec nous mais visiblement peu à l’extérieur, et il est probable qu’elles ne réalisent pas que nous partons longtemps, que ce n’est pas juste pour des vacances.

Je crois que c’est pour les filles que je m’inquiète le plus, je ne voudrais pas que nos choix d’adultes les perturbent trop, même si je sais qu’elles s’adapteront à cette nouvelle vie beaucoup plus vite que nous.

DSC_0911

ps: en fait, c'est J-13, je me suis trompée dans mes calculs ;)