Vouloir partir, c’est bien, vouloir partir très loin, c’est génial, sauf que pour arriver à destination il faut surmonter les 35h de voyage. Ouep, vous avez bien lu, 35h de voyage.
35h, quand on est adulte on trouve que c’est beaucoup, mais quand on a la chance de voyager avec 2 enfants de 6 et 4 ans, on s’attend au pire. Quels parents ayant un poil de jugeote seraient prêts à se taper 12h d’avion, 13h d’attente pour enchainer avec 10h d’avion ?

Oué, nous…

Bon, j’avais prévu des jeux de cartes, des feuilles pour dessiner, des crayons, des livres, et je comptais beaucoup sur le programme vidéo de l’avion. J’avais aussi misé sur de longues siestes (sans compter sur des hôtesses et des passagers compréhensifs).

Et j’ai été agréablement surprise. Le premier vol a été très calme : pas de pleurs, de cris de colère. Certes, on a pas mal visité les pipirooms, entre 2 dessins, 2 dessins animés ou 2 plateaux repas. Par contre, on a peu dormi.

Et c’est donc un peu fatigués, avec un sacré besoin de bouger que nous sommes arrivé à Singapour.
Singapour ou il fait 30 degré avec 80% d’humidité tout au long de l’année. Sortir de l’aéroport fut rude. (pas administrativement parlant, ça se fut plutôt facile).
Nous avions rendez-vous avec des amis qui habitent Singapour et qui allaient nous faire visiter. L’idée était bonne. Sauf qu’après une bonne douche et un petit café, on avait plus envie d’aller se coucher que d’aller faire une ballade. Malgré tout on a profité du peu de temps qu’on passait à Singapour pour visiter un peu. Un peu parce que la mini-portion s’est endormie au resto à midi, nous avons donc décidé de rentrer.
Nous avons été un peu ambitieux sur notre court séjour à Singapour. Par contre, je vous recommande l’aéroport de Singapour, qui avec son service de tour gratuit pour les gens en transit, son hôtel spécial pour les gens en transit permettant de faire une sieste, de prendre une douche, de faire du sport ou d’utiliser la piscine (moyennant finance) permet de comprendre un peu mieux pourquoi Roissy est classé dans les pires aéroports du monde.

singapour

Apres notre visite de Singapour nous n’avions qu’une envie : monter dans notre avion et dormir. Et c’est en gros ce que nous avons fait. Tous les 4. Je pense que nous nous sommes tous endormi avant le décollage, et nous avons bien du dormir 6heures sur les 10h de vol. Les 4 dernières heures ont été les plus pénibles, c’est vrai.

Apres ce long périple, nous somme enfin arrivé à destination.

DSC_1464

La véritable aventure pouvait enfin commencer !