Dans l’ile du sud de la Nouvelle Zélande on cultive beaucoup de fruits, en particulier dans la Bay of Plenty et dans l’Otago (dans le Malborough c’est plutôt de la vigne, mais c’est pas le propos).
Dans ces régions la (je ne sais pas si ça se fait dans l’ile du nord, vu que je n’ai l’ai pratiquement pas visité), il n’est pas rare de voir au bord de la route, un petit étal de fruits ou de légumes, sans aucun vendeur à l’horizon. Par contre, les prix des produits sont bien indiqués et il y a une tirelire pour payer ce que l’on prend. Oui, on fait confiance à l’acheteur : bien sûr qu’il va payer ce qu’il prend. Le néozélandais est honnête (je me demande toujours si les touristes ont tendance à arnaquer ces vendeurs invisibles ou pas)

imagesCADIUMDI
photo trouvée sur le net, je n'ai malheureusement pas pris de photos...

Lors de notre périple, nous sommes passé vers Motueka, ou il y a des tonnes de pommiers, et je n’ai pas résisté : je me suis arrêtée a l’une de ces petites échoppes pour acheter des pommes. Je regrette vraiment de ne pas l’avoir prise en photo. En même temps, il tombait des cordes, je me suis dépêchée. Alors que je payais mes pink lady ($2, soit 1.30 euros pour une dizaine de pommes) mon regard a été attiré par une pancarte « papple : not an apple, not a pear ». J’ai pris un sac, pour gouter…

DSC_5098

La papple ressemble vraiment à une poire, mais a la consistance de la pomme (et un arrière-gout de fruit exotique, genre ananas). Les filles n’ont pas aimé. L’epoux et moi avons apprécié le gout particulier de ce fruit, le problème c’est que comme la poire, la papple est un fruit qui se pèle (la peau ressemble beaucoup à celle de la poire), du coup, c’est moins pratique que la pomme.

DSC_5398

Comme j’avais beaucoup de papples, je les ai testés en clafoutis. C’est pas mal. Le fruit reste ferme, du coup, on se demande si le gâteau est assez cuit, mais on a bien aimé quand même.

Il m’en reste 3, des idées de recette ?