Le titre est un peu racoleur, je vous l’accorde
J’aime les voyages, et longtemps j’ai aimé cette idée de faire le tour de la terre.
D’ailleurs, j’ai l’impression que c’est la mode du moment : il faut voyager, il faut tout voir, être allé partout, faire le tour de la terre.
Mais plus je lis les blogs et les récits des gens qui ont choisi cette façon de voyager, moins je suis convaincue de son intérêt.
Son intérêt pour moi, hein, je ne fais pas le procès de ceux qui font le choix de faire un tour du monde. 

1-j’ai besoin de bien séparer les choses
J’ai du mal à enchainer deux expériences marquantes. Passer d’un pays à l’autre sans pause entre les deux me semble compliqué, j’ai besoin d’un temps pour réaliser, pour apprécier ce que je viens de vivre, pour revivre ce moment privilégié. J’ai l’impression qu’en enchainant sans cesse les voyages, à la fin, il ne reste plus qu’un seul périple au lieu de plusieurs expériences fabuleuses. L’Australie se mélangera avec l’Indonésie qui se mélangera avec la Thaïlande qui se mélangera à la Chine, etc, etc… 

2-l’expression tour du monde est trompeuse
Quand on dit qu’on a fait le tour du monde, on donne l’impression qu’on a tout vu, tout fait, tout visité. Or, souvent ce n’est pas le cas.
On ne peut pas tout voir le monde en un seul voyage, ou alors il faut passer sa vie sur la route (ca existe), mais la c’est plus un tour du monde, c’est un mode de vie. 

3-je trouve la logistique compliquée
Faire une valise pour un voyage de plusieurs mois dans plusieurs pays, c’est compliqué, c’est limité et ca laisse peu de marge de manœuvre. Faut pas ramener de souvenirs (même si j’ai déjà expliqué que j’en ramène peu). Je trouve ca encore plus rude quand on voyage avec un enfant.
Ensuite il faut trouver comment communiquer dans chaque pays que l’on visite (oui moi j’ai besoin de communiquer, d’être connectée), et les McDo avec du wifi gratuit ca n’existe pas partout. 

4-Et après ?
Le retour d’un tel périple me ferait un peu peur: je pars dans un pays fabuleux pour aller visiter un autre pays fabuleux, mais un jour il va bien falloir que je rentre chez moi, retrouver mon quotidien nettement moins fabuleux, et ce retour à la réalité me parait bien difficile. 

5-Pourquoi ?
Enfin, pour terminer mon réquisitoire, j’ai envie de poser cette question : pourquoi ?
Oui, pourquoi faire le tour du monde ? Quel besoin a-t-on de passer d’un pays à l’autre, d’enchainer ainsi les voyages, sans s’arrêter ? Pourquoi tout faire d’un coup d’un seul comme si on avait peur de n’avoir plus la possibilité de voyager par la suite ?

 

J’aime à penser que ma vie est un perpétuel tour du monde, que chaque voyage se rajoute à ma liste de tour du monde, mais qu’au lieu de le faire d’un seul coup, je prends mon temps. Ainsi, chaque voyage est unique, et les souvenirs ne sont pas mélangés avec un autre voyage. Chacun correspond à un moment différent de ma vie, tout ces voyages s’enchainent sans logique, juste en fonction de mes envies et de mon budget, et mes envies sont illimités, ce tour du monde là ne s’arrêtera jamais.

79938675_o