Voila un peu plus d’un mois maintenant que le traveling cat est arrivé à Christchurch.
Elvis-Minou le parisien a lui aussi changé de vie.

Comme tous les petits parisiens, Elvis-Minou devait se contenter d’un tout petit territoire, le sien étant au premier étage d’un immeuble. Pas de jardin, pas de terrasse, un seul accès sur l’extérieur : une fenêtre donnant sur une rue passante pour pouvoir prendre son shoot de gaz d’échappement quotidien.

A Christchurch, Elvis-Minou, le citadin découvre un monde nouveau.
Déjà, sa maison est plus grande et il y a plus de fenêtre pour voir ce qu’il se passe à l’extérieur.
Et l’extérieur, c’est LA grande découverte d’Elvis-Minou : de l’herbe des arbres, des fleurs ! D’ailleus, sa nouvelle passion depuis qu’il a le droit de sortir dans ce paradis : brouter de l’herbe, c’est dire s’il s’est bien adapté au pays !

DSC_0907

Petit à petit, je le laisse vagabonder dans le jardin.
Au début, tel un prisonnier en quartier de haute sécurité, il ne sortait que 5 minutes par jour, sous ma surveillance ainsi que celle de ma mère et des filles.
Il a vite compris comment sortir par les fenêtres ou comment se faufiler entre nos jambes pour obtenir du rab de vagabondage. Il a aussi tres vite compris que si quelqu’un s’approchait de lui dans le jardin, il avait intérêt à courir vite et loin.
On a fini par en avoir marre de lui courir après dans le jardin. Il faut bien qu’il s’habitude à être seul dans le jardin !, ai-je, après lui avoir couru 10 minutes après, d’un buisson à un autre….

DSC_0115

Maintenant, il peut se balader tout seul, tranquille. Le king du jardin, c’est lui !

DSC_0895