Je n’ai pas disparu dans la nature, il se trouve juste que je n’ai pas grand-chose à raconter. Je vous entends d’ici dire (oui j’ai une très bonne oreille) : quoi rien à raconter ? mais ce n’est pas possible, à l’autre bout de la terre, il se passe surement des choses passionnantes.

Et pourtant… Certes nous vivons dans un nouvel hémisphère, nouveau pays, nouveau cadre, et pourtant, cela fait 7 semaines que les filles vont à l’école, 2 mois et demi que Petitmari travaille, et nous nous sommes installé petit à petit dans la routine. Une nouvelle routine, une différente de celle qu’on avait à Paris, mais qui y ressemble beaucoup :
- reveil, petit dèj, on se prépare pour l’école, on part à l’école. Puis quelques heures plus tard, je vais chercher mon petit monde à l’école, on rentre à la maison, on parle de la journée d’école, je prépare à manger, on se prépare à aller se coucher, etc etc…

Rien de flamboyant, pas de photo sublime à partager, pas d’anecdote, rien. Et c’est aussi ce qu’on est venu chercher ici, une nouvelle vie, une vie normale, pas de longues vacances.

Une vie normale mais qui correspond à celle dont on avait rêvé.

tasse