Jeter un dernier coup d’œil sur twitter avant d’aller se coucher.
Apprendre qu’il se passe des choses terribles en France.
Ne plus lâcher son téléphone, suivre l’actualité, hébétée, horrifiée jusque très tard dans la nuit.

Se sentir si proche de tous ces gens malgré les 20.000kms.
Ressentir la même douleur, la même peine.
S’unir par la pensée à tous ces gens qui se rassemblent.
Se sentir tellement française et en être tellement fière.

Etre une Charlie.

Charlie